My Library

University LibraryCatalogue

     
Limit search to items available for borrowing or consultation
Result Page: Previous Next
Can't find that book? Try BONUS+
 
Look for full text

Search Discovery

Search CARM Centre Catalogue

Search Trove

Add record to RefWorks

Cover Art
PRINTED BOOKS
Author Alduy, Cécile.

Title Ce qu'ils disent vraiment : les politiques pris aux mot / Cécile Alduy.

Published Paris : Éditions du Seuil, 2017.
copyright 2017.

Copies

Location Call No. Status
 UniM Bail  320.014 ALDU    AVAILABLE
Physical description 383 pages : illustrations ; 22 cm
Bibliography Includes bibliographical references.
Contents Introduction -- 2017 : une année électorale à hauts risques -- Ce qu'ils disent vraiment: l'écume et la vague -- Le corpus : le discours des "présidentiables" -- Perspectives et enjeux -- Pt. 1. Anatomie du discours politique : textes et contextes -- Cinq personnages en quête d'auteur -- Parler pour exister -- Quand dire, c'est être : stratégies de présidentiabilité -- Marine Le Pen sur les traces du général de Gaulle -- Nicolas Sarkozy, ou le retour du chef de famille -- Un candidat sans histoire : Alain Juppé -- François Fillon, un messianisme sobre -- La présidentiabilité fugace de François Hollande -- Jean-Luc Mélenchon: devenir président et puis... partir -- Dramatisation et storytelling: fictions politiques -- Récits de crises et crise du récit -- Enjeux politiques du récit: "mise sur agenda" et effets de cadrage -- Risques et bénéfices du negative campaigning -- Thèmes -- Dominantes thématiques -- Les mots-clés de 2014-2016: la pression du contexte -- Discours sur soi: les politiques au miroir d'eux-mêmes -- Le tropisme économique -- Domaines régaliens : Europe, politique internationale et sécurité -- Environnement, éducation, culture, religion: entre indifférence et négligence -- Le sceau de l'Histoire : janvier 2015-novembre 2015 -- Janvier 2015: Liberté, Unité, Sécurité -- Novembre 2015: le tournant sécuritaire -- Pt. 2. Paroles de candidats -- Marine Le Pen: une extrême droite normalisée -- Un Front national sans Jean-Marie: la "dédiabolisation" achevée ? -- Le storytelling de la "dédiabolisation" : une fiction utile -- Normalisation externe : les noms -- Le nouveau contexte post-attentats: les choses -- Réarmement sémantique : une radicalité décomplexée -- Mots-fétiches : "immigration", "fondamentalisme", "islamisme" -- Étude de cas : la campagne des régionales de 2015 -- "La France apaisée" -- Apaisement ou "pacification" ? -- Un féminisme de combat -- Un plan de com' peace and love : Marine et ses chats -- Faux amis et retournements sémantiques -- François Fillon: révolution libérale et contre-révolution conservatrice -- Rhétorique de la rupture -- Transgressions stylistiques, transgression politique ? -- "La France crève" : violence des métaphores et violence sociale -- La puissance d'un style viril -- La passion du libéralisme -- "La liberté (d'entreprendre) ou la mort" : une épopée révolutionnaire -- Les ambiguïtés de la liberté -- Le "despotisme de l'égalité" -- Le retour de la droite morale -- Un candidat très catholique -- Une laïcité à géométrie variable -- "Famille, travail, morale" -- Un identitaire calme -- "Je suis français" -- Immigration minimale ; assimilation maximale -- François Hollande, le président qu'on n'écoutait plus -- Où est passé le candidat Hollande ? -- Les abandons -- Reculs et reformulations : du discours des valeurs à la cuisine économique -- Le "travail" -- Le "chômage" -- Espérances et aspirations : le changement, c'est pour quand ? -- L'"avenir" -- L'"espérance" -- Le "changement" -- Du récit passionnel à l'analyse froide -- Un président dans son temps -- L'emprise de l'économie: Lingua oeconomica.
Le président des entreprises -- L'économie du futur -- Monsieur COP21 : une écologie optimiste -- Un président dans l'Histoire -- Écrire l'Histoire : l'obsession de la trace -- Le chef des armées : terrorisme et sécurité -- Une France unie face au terrorisme -- La sécurité sans l'insécurité: modération ou abstraction du discours ? -- Une parole volubile et inaudible -- Les médias, meilleur ennemi du président Hollande -- Stylistique de l'ennui -- Une parole désincarnée -- Jean-Luc Mélenchon: du tribun révolutionnaire au candidat des Insoumis ? -- Stylistique de la révolution -- Un réseau médiatique alternatif -- Un style insurrectionnel -- Un sociolecte marxiste et altermondialiste -- Critique de la violence et violence de la critique -- L'anticapitalisme -- L'anti-germanisme : la logique de l'ennemi unique -- Une nouvelle utopie révolutionnaire et écologique -- Politique d'abord: la V? République comme acte de naissance du peuple -- "L'humain d'abord" : une Internationale écolo -- Du lecteur à l'électeur: à quel "peuple" s'adresse Jean-Luc Mélenchon ? -- Une langue tiraillée entre populisme et intellectualisme -- Le "je" et le "nous" : entre discrétion et évanescence -- Le "peuple", cet inconnu -- Pt. 3. Cartographie des clivages politiques -- Un clivage droite / gauche dépassé ? -- Triangulation et brouillage des lignes de démarcation -- Des clivages structurants pour les électeurs : les valeurs -- À gauche : "égalité", "solidarité" et... "sécurité" ? -- "Ordre", "autorité", "sécurité" : une droite en synchronie avec son électorat -- L'économie: une offre politique confuse -- Clivage culturel : politique des moeurs et identités -- L'ethnocentrisme, marque de fabrique du Front national -- Sur l'immigration, concurrence à droite, silence à gauche -- Libéralisme culturel vs conservatisme sociétal -- François Fillon, fer de lance du combat culturel -- Les équivoques stratégiques de Marine Le Pen -- Ouverture/fermeture: le rapport au monde et à la nation -- La mondialisation -- "Eurosceptiques" et "européistes" -- Cinquante nuances de populismes -- Un populisme nationaliste et ethnicisant : Marine Le Pen -- Nicolas Sarkozy, un populiste opportuniste et identitaire -- Jean-Luc Mélenchon, ou les écueils d'un populisme révolutionnaire -- "Liberté", "laïcité", "sécurité", "peuple", "identité"...
Summary ""Les hommes politiques aiment les mots qui claquent ou qui clivent. Mais quel sens précis leur donnent-ils ? À l'aube d'une année électorale à hauts risques, et dans un contexte de montée du Front national et de menace terroriste accrue, il est urgent de clarifier le sens des mots du débat politique. Pour la première fois, une analyse scientifique décode la logique du discours des politiques qui se disputent l'élection présidentielle de 2017 Marine Le Pen, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, etc. et de ceux qu'ils ont peu à peu supplantés François Hollande, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé. À la croisée d'un monde ancien et d'un monde nouveau, c'est la capacité des politiques à lire le monde contemporain et à le dire qui est scrutée. L'auteur passe au crible plus de 1 300 textes 2,5 millions de mots écrits ou prononcés de 2014 à 2016 pour décrypter mots-clés, mots-fétiches et mots-tabous, et cartographier les positions de chacun et la reconfiguration du paysage politique. Cette enquête sémantique, stylistique et rhétorique dévoile derrière l'écume des petites phrases la structure profonde de la vision du monde des politiques. Que disent-ils ? Qui est "de gauche" et "de droite" à l'heure des concepts politiques élastiques ? Les "populismes" des deux bords se ressemblent-ils vraiment ? Et quels sont les angles morts de ces orateurs aguerris qui manient aussi bien silences et non-dits que slogans et mots d'ordre ? Plus que jamais, la bataille des idées passera par celle des mots. Et celui qui imposera son propre sens de la "laïcité" ou de la "République"aura remporté une victoire idéologique, au-delà même des résultats électoraux."--Page 4 of cover.
Subject Communication in politics -- France.
French language -- Political aspects.
Political oratory -- France.
French language -- Discourse analysis.
Politicians -- France -- Language.
ISBN 9782021310160
2021310167